Plus d’efficacité et de durabilité avec le bon agent de démoulage

La durabilité devient de plus en plus importante pour l'industrie du moulage sous pression.

Agents de libération Plus d’efficacité et de durabilité avec le bon agent de démoulage

De John Belyk, Darko Tomazic, Albrecht Vogel

L’industrie prépare l’avenir. La demande croissante de différents secteurs va de pair avec la nécessité de répondre aux nouvelles exigences relatives à la qualité des pièces, à la concurrence croissante et aux pressions sur les prix. Il sera également de plus en plus important pour les fonderies de réduire leur empreinte environnementale. Des moyens véritablement viables et durables d’optimiser les processus de production sont en demande. Certains agents de démoulage éprouvés pour résister aux applications exigeantes dans la pratique peuvent aider à atteindre ces objectifs.

Sociétés liées

La durabilité devient de plus en plus importante pour l'industrie du moulage sous pression.
La durabilité devient de plus en plus importante pour l’industrie du moulage sous pression.

Les innovations en matière de moulage sous pression sont évidentes : par exemple, les technologies pionnières promettent une plus grande efficacité dans le processus de production. De nouveaux matériaux, outils et méthodes de traitement sont régulièrement adoptés par l’industrie. La numérisation promet également d’autres améliorations dans la fabrication – y compris l’analyse des données et l’utilisation de la robotique, des résultats de production optimisés sont obtenus tout en fabriquant des composants de meilleure qualité.

Le moulage sous pression en plein essor

Ces développements répondent aux exigences en constante évolution et en croissance constante de l’industrie du moulage sous pression. Les changements dans la construction automobile sont particulièrement importants car ce segment représente une part importante de la production de fonderie. Même avec le développement prochain des systèmes d’entraînement alternatifs, il n’y a aucun signe de tendance à réduire l’importance du segment automobile. Au contraire, bien que les véhicules électriques nécessitent beaucoup moins de moulage que ceux d’un moteur à combustion interne, ils utilisent une proportion beaucoup plus élevée de composants légers. Les constructeurs automobiles dépendent de partenaires fiables dans l’industrie de la fonderie pour produire ces composants. Le moulage sous pression bénéficie également de développements économiques positifs dans d’autres secteurs clés tels que l’industrie médicale où le développement technologique est en plein essor, ainsi que l’électronique grand public, le segment des vélos électriques et les communications mobiles 5G.

Pression concurrentielle plus élevée et mauvaise évaluation du cycle de vie du processus de moulage sous pression

Même si cela peut sembler contradictoire compte tenu de la demande toujours élevée, les coûts et la pression concurrentielle augmentent sur les entreprises de moulage sous pression, en particulier si elles exploitent de nombreuses machines. Les avantages des technologies innovantes sont souvent insuffisants d’un point de vue économique, car des défis surviennent fréquemment dans le processus de production qui ne peuvent être résolus uniquement avec ces améliorations technologiques. Ces défis incluent l’usure rapide des matrices, la forte consommation d’air comprimé et l’augmentation de la consommation d’énergie. L’une des principales causes est la perte de charge considérable dans le processus de moulage lui-même, qui peut être définie par des facteurs tels que la température, la pression et la taille et la complexité croissantes des pièces de moulage. Dans de nombreux cas, il y a également une forte utilisation de ressources telles que l’eau qui est utilisée pour diluer les agents de démoulage, ainsi que l’augmentation associée des coûts des eaux usées.

Un autre défi de plus en plus important pour l’industrie découle d’une plus grande attention portée à la protection du climat et de l’environnement : les compromis en termes de durabilité. Ce n’est pas entièrement une coïncidence si l’industrie de la fonderie est largement considérée comme une industrie énergivore et moins respectueuse de l’environnement. Pourtant, il existe déjà de nombreuses entreprises aujourd’hui qui montrent qu’il est possible de faire mieux : par exemple, réduire les émissions de CO2 ainsi que la quantité d’eau douce nécessaire pour diluer les agents de démoulage, les eaux usées qui en résultent et la quantité d’agents de démoulage dans le processus de production lui-même.

La fonction clé des agents de démoulage

La technologie avancée des agents de démoulage et l’expertise en matière d’application placent un levier crucial pour une meilleure durabilité à la disposition d’un lanceur. Les agents de démoulage ont une fonction clé dans le processus de production et leurs caractéristiques de qualité ont été largement sous-estimées à ce jour. Ils ont une influence majeure sur les caractéristiques de qualité des composants fabriqués ainsi qu’un impact profond sur divers domaines tels que l’ingénierie des procédés, la fonction des composants et, surtout, sur l’environnement. Plus précisément, la longévité des outils de coulée dépend de ces composés – et de plus de la question de la quantité d’agent de démoulage réellement nécessaire.

Un fabricant de pièces automobiles a profité du nouvel agent de démoulage développé par Chem-Trend.

Choisir le bon agent de démoulage

La dernière génération d’agents de démoulage offre des performances extrêmement élevées avec quelques solutions disponibles qui offrent réellement une efficacité de processus et un impact environnemental maximisés. L’application d’agents de démoulage en quantité minimale est particulièrement bénéfique car seule la quantité critique pour la protection de la matrice et la libération des composants est nécessaire pour des résultats optimaux.

  • Un concentré d’agent de démoulage hautement efficace réduit considérablement la quantité d’agent de démoulage utilisé car seules les plus petites quantités sont nécessaires pour donner une performance de démoulage élevée.
  • L’application de très petits volumes d’agent de démoulage se traduit par un processus et une technologie de production complètement nouveaux pour lesquels il existe déjà différents termes sur le marché tels que la micro-pulvérisation et la pulvérisation en quantité minimale.
  • Pour profiter pleinement de tous les avantages, il faut un certain niveau d’expertise. Par exemple, un agent de démoulage spécial doit être utilisé qui est conforme aux exigences du processus (nouvelle technologie d’application, augmentation des températures de matrice) ainsi qu’aux exigences des composants (spécifications de livraison OEM).
  • L’utilisation de quantités minimales d’agents de démoulage réduit les gradients entre les forces de tension et de compression dans l’outil de coulée, ce qui conduit donc à une durée de vie accrue de l’outil grâce à la réduction du contrôle thermique de la matrice.

L’utilisation de quantités extrêmement faibles d’agent de démoulage a un impact positif sur le processus de coulée :

  • Un volume de pulvérisation considérablement réduit entraîne moins de chocs thermiques par rapport à une application conventionnelle. Il en résulte une durée de vie utile plus longue de la matrice de coulée.
  • La réduction spectaculaire de l’eau de dilution améliore la structure de coulée tout en réduisant la probabilité d’incorporation d’eau dans la structure de coulée (porosité). Dans le même temps, cela réduit également la consommation d’eau douce et la production d’eaux usées, qui devraient autrement être retraitées ou éliminées à un coût élevé.
  • Grâce à un temps de pulvérisation considérablement réduit, le temps de cycle total est également réduit, ce qui se traduit par une productivité plus élevée.
  • En omettant l’étape de séchage après la pulvérisation, l’utilisation d’air comprimé coûteux diminue considérablement.
  • Comme la thermorégulation de la matrice de coulée passe du chauffage au refroidissement, moins d’énergie thermique est nécessaire, ce qui entraîne une meilleure empreinte carbone.

à propos des auteurs

Jean Belyk est directeur du développement commercial mondial pour l’industrie du moulage sous pression chez Chem-Trend. Au service de l’entreprise depuis 32 ans et occupant des postes au sein du service technique, des ventes et de la gestion des ventes, John apporte une expertise approfondie et étendue des spécialités chimiques de procédés qui couvre de multiples industries et applications.
Darko Tomázic est le directeur des ventes Die Cast de Chem-Trend pour l’Europe du Nord. Tout en s’associant à des fondeurs sous pression, des co-fournisseurs de l’industrie et des établissements d’enseignement de pointe, Darko s’efforce d’identifier les opportunités pour les fondeurs sous pression d’améliorer leur processus pour améliorer la rentabilité et la qualité. Darko a commencé sa formation de spécialité chimique chez Hoechst AG avant d’être embauché chez Chem-Trend en 1997.
Albrecht Vogel, ingénieur commercial et d’application chez Chem-Trend est responsable de l’introduction de nouveaux produits pour l’industrie du moulage sous pression dans le sud et l’ouest de l’Allemagne ainsi qu’en Suisse depuis plus de 15 ans. S’appuyant sur un savoir-faire approfondi, il aide les entreprises de moulage sous pression à optimiser leurs processus de production. De plus, Albrecht, qui a environ 30 ans d’expérience dans l’industrie du moulage sous pression, est impliqué dans des projets qui nécessitent une expertise spécifique à travers l’Europe.

(ID : 48033483)